Courir en Californie

Courir, c'est un bon moyen pour explorer mon nouvel environnement, découvrir les autochtones, remarquer quelques différences. Alors, courir en Californie, ça change quoi pour moi ?

Bon, allez, je pose directement ce qui risque de faire un petit peu mal : il fait beau... et ceci quasiment tous les jours. J'apprécie énormément de voir le soleil et le ciel bleu lors de mes runs... que je fais en shorts/T-shirts... ok, on en parle plus.

Les rues/routes ne sont pas toujours pourvues de trottoirs. Il m'arrive donc régulièrement d'être tranquillement en train de courir sur un trottoir, quand, pouf, magie, le trottoir s'arrête net. Je dois donc traverser 4 voies en sprintant pour ne pas me faire écraser. C'est bon pour la vitesse.

J'ai des potes partout, dont je ne soupçonnais même pas l'existence. Ici, tous les gens que je croise me disent "Bonjour", et, encore plus fort, beaucoup me saluent de la main. Ca fait bizarre au début. "Attends, mais, on se connait ? Je te connais ? On est potes ?"... non, juste c'est le "Californian way of life".
J'essaie de m'habituer. J'en suis au stade de sortir le sourire bright Colgate associé à un petit "Hi !". Quant au salut de la main, je garde un peu de retenue. Je suis française après tout, j'ai un standing à tenir.

Les feux de circulation piétons mettent 3 plombes pour passer au vert (en réalité, ils sont blancs, mais vous avez compris l'idée). Une voie qui passe, puis ceux qui tournent à gauche, puis ceux qui tournent à droite, puis l'autre voie. Ca n'en finit jamais. Et surtout, surtout, il faut appuyer sur le bouton, sinon, les piétons ne passent pas.

Le matin, je croise les "school buses" jaunes. Ca change des bus de la RATP.

Jusque-là, je m'habitue plutôt bien. Et vous, ça vous plairait ces différences ?

Prochaines courses

  • NONE

Miles / km

  • 1 mile = 1.6 km / 1 km = 0.6 mile
  • 5K = 3.1 miles
  • 10K = 6.2 miles
  • half marathon = 13.1 miles = 21.1 km
  • marathon = 26.2 miles = 42.2 km