Le Pilates, c'est quoi ?

On me pose souvent la question quand je cite le Pilates dans les sports que je pratique. Je pense qu’on en a tous plus ou moins entendu parler mais, il est vrai, on n’a pas forcément une bonne idée en tête de ce que c'est vraiment.

BREVE DEFINITION

Ma réponse classique et brève : "C’est du fitness. Le but premier est de renforcer les muscles en profondeur en se concentrant sur le 'core'. C’est à dire les abdos qui seront la clé de tous les exercices."
Ok, c’est pas faux. C’est bref. Mais ça résout pas le schmilbick, on est bien d’accord.

PLUS EN DETAILS

La méthode Pilates a pour but de “développer le corps de façon harmonieuse, rectifier les mauvaises postures, restituer la vitalité physique, stimuler et élever l’esprit” (Joseph Pilates). Pour cela, elle met l’accent sur la respiration dans les mouvements, le développement des muscles posturaux et la précision dans les mouvements.

Dans le Pilates, la respiration est importante et assez particulière. Il s’agit d’une respiration au niveau de la cage thoracique. Ma première prof de Pilates mettait beaucoup l’accent dessus, mon prof actuel beaucoup moins. Je le dis honnêtement, je ne suis pas réellement sûre du pourquoi on doit respirer de cette façon et des bienfaits éventuels. Ce dont je suis sûre, par contre, c’est que cette respiration nous oblige à toujours faire intervenir nos abdominaux profonds dans chaque mouvement.

Ce que j’appelle le “core” (zone entre les côtes basses et le pubis) est le centre de tous les mouvements en Pilates. Il doit toujours être engagé.

Contrairement aux mouvements de fitness “classiques”, les mouvements de Pilates ne se font pas dans la force mais dans la précision et la maitrise. Le but premier est de faire travailler un groupe de muscles bien précis et d’en être conscient lors du mouvement. Ceci prend un peu de temps, mais, au fur et à mesure, on arrive à capter que tel exercice doit se concentrer sur tel muscle et on devient alors très efficace. On prend ainsi mieux conscience de notre corps.

On lit beaucoup que le Pilates est une gym douce et lente. Je ne suis pas tout à fait d’accord avec ça. Je dirais que ça dépend beaucoup de la façon de l’enseigner. Par contre, les mouvements ne sont pas des mouvements saccadés. Tout se fait dans la fluidité. Ceci rejoint peut-être le côté douceur de la pratique. M’enfin, je peux vous assurer qu’après un bon cours de Pilates, vos abdos (entre autres) sauront se rappeler à vos bons souvenirs…

Autre aspect très important en Pilates : la posture. On travaille beaucoup le maintien de la colonne vertébrale. On muscle le dos en développant les mouvements vertèbre par vertèbre. On fait attention à la position des épaules, de la cage thoracique et des omoplates.

LES 'MACHINES' ?

Photo : ©KINEPILATES

Le Pilates est connu pour ses machines aux allures d’outils de torture. C’est ce que j’avais en tête avant de commencer la pratique. Mais il faut savoir que ces machines ne sont pas indispensables à une pratique du Pilates.

Je n’ai, pour ma part, jamais testé un cours avec machines. J’aimerais bien essayer mais je n’ai pas trouvé de studio près de chez moi qui en proposait et les tarifs des cours sont élevés.

(du coup, j’ai refait une petite recherche et je vais voir si je peux faire un cours d’essai quelque part histoire de mourir moins bête)

J’ai donc toujours fait du Pilates sur tapis. Ca inclut tout de même l’utilisation d’accessoires pour agrémenter la pratique : foam roller, petite balle, gros ballon, anneau, élastique.

Photos : ©Sissel et ©Gaiam

UN PEU D’HISTOIRE

Photo : Pilates sur Equipement

La méthode Pilates a été inventée par la personne du même nom, Joseph Pilates, au début du XXe siècle. Né en 1883 d’un père gymnaste et d’une mère naturopathe, il était prédestiné à s’intéresser au domaine de la forme. Lui même assez chétif, il s’intéresse très tôt au conditionnement physique et au rapport entre le mental et le physique.
D’origine allemande mais vivant en Angleterre, il est fait prisonnier lors de la 1ère guerre mondiale. C’est dans son camp d’internement qu’il met en place ses exercices de conditionnement physique et qu’il invente ses machines pour optimiser les bénéfices des mouvements. Ses co-détenus sont ses premiers élèves.
Après la guerre, il émigre aux Etats-Unis et ouvre son premier studio à New York, en 1926. Il appelle sa méthode, “Contrology”. Cette méthode est rapidement adoptée par les danseurs qui trouvent en elle un excellent moyen pour se muscler en gardant leur souplesse et se rééduquer rapidement et efficacement lors d’éventuelles blessures.
Elle s’est répandue au cours des années et porte maintenant le nom de son fondateur.

POUR FINIR

Je finis sur quelques mots de Joseph Pilates : “l’homme a, dans sa course au progrès matériel et à la perfection, entièrement oublié la plus complexe et la plus merveilleuse de toutes les créations : l’homme lui-même”, Joseph Pilates, ‘Your Health’.

Et vous, vous connaissiez le Pilates ? Vous en avez déjà fait ? Ca vous tente ?

Prochaines courses

  • NONE

Miles / km

  • 1 mile = 1.6 km / 1 km = 0.6 mile
  • 5K = 3.1 miles
  • 10K = 6.2 miles
  • half marathon = 13.1 miles = 21.1 km
  • marathon = 26.2 miles = 42.2 km