10 km Paris Centre 2012

Le "10 km Paris Centre", c'était dimanche. J'y étais. J'en suis revenue entière. J'ai battu mon record personnel (en même temps, facile car je n'avais jamais fait de course sur cette distance). C'était chouette et je vais vous dire pourquoi.

C'était la 9e édition de cette course. Elle a lieu tous les ans. Elle est sponsorisée par Nike. Et, elle a pour originalité de proposer un parcours en plein centre de Paris.
Cette année, les participations étaient limitées à 5000 personnes. Ce n'est pas énorme pour une course à Paris mais c'est suffisant, croyez-moi, pour arriver à circuler dans les petites rues de la capitale...

J'ai découvert le village de la course, vendredi soir, en allant y retirer mon dossard. Un cadre pas mal du tout : sur la place du Palais Royal, avec vue sur le Louvre. Un DJ mettait l'ambiance mais il n'y avait pas foule. En 10 minutes, l'affaire était pliée. Une particularité de cette course : un T-shirt Nike Dry-Fit en guise de dossard avec notre numéro écrit dessus.

Parlons de ce T-shirt, tiens. Dans les courses à pied, on nous offre souvent un T-shirt avec l'inscription. Mais bon, ce n'est jamais trop la classe. Mon T-shirt du semi-marathon de Paris ? Unisexe, 3 tailles au choix. Résultat : je peux m'en faire une robe de chambre...
Alors, au-delà du fait que je trouve l'idée d'utiliser le T-shirt comme dossard très chouette, je dis MERCI NIKE d'avoir fait les choses correctement. Des T-shirts Hommes ET Femmes, un large choix de tailles, Dry-Fit ET un super design.

Bon, on va quand même parler du sujet principal : la course. Départ prévu Dimanche 7 Octobre à 10h près de la place du Palais Royal. Nous y sommes allés en courant pour s'ajouter des kilomètres (c'est pas avec 10 km pour un long run qu'on va arriver à courir un semi-marathon, hein). A 9h45, il y avait déjà pas mal de monde. 3 SAS de départ par temps objectif avaient été matérialisés par des banderoles : -45 min / 45-55 min / +55 min. Honnêtement, j'ai trouvé le découpage assez bizarre pour un 10 km. Il y a une grosse différence entre vouloir courir en 45 min et vouloir le faire en 55 min...
On a fait avec et on a tenté de se placer au milieu du 2e SAS car notre objectif était de 50 min. On s'est donc retrouvés dans une marée de T-shirts blancs, l'Opéra Garnier en ligne de mire, prêts à prendre le départ.

A 10h pile, c'était parti ! Beaucoup de monde, donc jeu de coudes et de zig-zags sur la première ligne droite vers l'Opéra, un premier virage au frein à main et une entrée dans une petite rue qui nous a mis à l'arrêt total. Ce n'est qu'à partir de la Rue de Rivoli (2e km) que ça s'est un peu décanté pour moi.
Mon playboy prétendant que ma façon de courir lui casse son rythme, nous n'avons pas fait la course ensemble. Je suis partie assez vite mais j'ai tenté de courir intelligemment. Je ne voulais pas me griller dès le début. J'ai donc fait attention à mon rythme mais, il faut bien le dire, mon rythme était plus soutenu que d'habitude. Dans une course, on est facilement entraîné par le flux des coureurs autour de nous. Ca donne aussi une énergie qu'on n'aurait pas trouvé en courant tout seul. C'est donc difficile de savoir si on va pouvoir tenir jusqu'au bout ou pas. Je me sentais bien donc j'ai continué, sans trop me faire peur en regardant les chiffres sur ma montre.
Le parcours était très agréable. Courir dans la rue ou s'y balader... le point de vue est différent. J'ai vite été perdue ! Et puis, bon, je ne faisais pas de tourisme ! J'avais analysé le parcours donc je savais vaguement où on en était. J'attendais avec impatience la Place Vendôme. C'est beau et, surtout, c'était au 9e km !
Surprise en y arrivant, on a été assaillis par une horde de photographes. Un panneau nous indiquait un "point photos" à 100m, on n'a pas été déçus ! 2 lignes d'appareils photos braqués sur nous, des organisateurs nous encourageant à montrer notre plus beau profil... c'était sympa !
Vous connaissez mon goût pour les photos de course. J'ai le chic pour "montrer mon plus beau profil"... J'étais en forme alors je me suis appliquée. Verdict ? ... Allez, je suis assez fière de moi sur ce coup-là alors je vous fais partager.

Prochaine fois, j'essaierai d'ouvrir les yeux mais on va pas faire la difficile. Et puis, ... nan mais, le meilleur c'est pas ce jeune homme derrière moi en train de mourir ? J'adore !

Après ce petit interlude de star, le dernier kilomètre nous attendait. Un petit sprint en voyant l'arche d'arrivée et stop chrono. Mon premier réflexe a été d'attendre Mathieu. Je ne l'ai pas vu arriver mais lui m'a repérée. Ce n'est qu'en lui demandant comment ça s'était passé que j'ai regardé mon propre chrono : 46min 52s. Wouhou !! (48 min tout pile pour Mister)

On s'est dirigés vers le village de la course pour un petit ravitaillement : eau, boisson énergétique, fruits. On a soufflé un peu et on est repartis en courant, bien contents de cette course rondement menée et très bien organisée.
A refaire !

Prochaines courses

  • NONE

Miles / km

  • 1 mile = 1.6 km / 1 km = 0.6 mile
  • 5K = 3.1 miles
  • 10K = 6.2 miles
  • half marathon = 13.1 miles = 21.1 km
  • marathon = 26.2 miles = 42.2 km